avant d’être fauchée avant ça rappelles toi l’important c le combat l’important c le combat c constance X c la prostitution c la démolition c tard c la nuit c 35 internée des hôpitaux c la femme abîmée qui compte une à une les pièces c la caissière les lèvres murées qui récite sa misère c chaque visage c chaque naufrage c dans les cernes c trois paumées dans les néons du monop c le monde en violence la violence sociale la violence première mécanique infatigable la violence des sens le manque la peur et les loups qu’on t’inculque le crissement fort du fer des frappes des machines des femmes des usines des putes en travail puis ils diront que j'ai tort pour que se taisent les femmes  


dire que j’avais des rêves – avant d’être fauchée avant ça rappelles toi
Leon Levinstein*, Confusion, 1955

la fille elle court elle s’échappe cette nuit jusqu’à ce que le souffle te lâche ta mère à tes côtés cette nuit dans les côtes tu mords tu frappes tu bats la lumière trop vive cette nuit est-ce qu’y a quelque chose que t’as pas fait là cette nuit qu’est ce que tu veux savoir de plus avant de partir cette nuit quels mots pour le dire cette nuit et surtout quoi dans cette vie

je demande ça pour rien c’est pas totalement vrai comme n’importe quoi d'autre
je reste dans le cadre de porte de mon propre cerveau on va me perdre dedans