Quand le corps
n’est plus gardé que par les dents
et que ta langue te sert d’écritoire
Pendant que
La folie te captive dans ses entrailles avec l’instinct et la pulsion
te font répéter en boucle leur prière :
« Ne pas oublier de se suicider »
Au bout d'un moment, tu finis par découper de la noirceur autour
pour la transformer en combustible
Parce que tu as froid en peau de bête
Quand tu es devenue intégralement toutes tes phrases
Et que toute la compréhension des tiens a échoué
Tout s'éteint
Tout se tait
à moins que
photo perso

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire