dans la rue à 30mn de mon corps t’as un micro-onde pas branché cillement électro je sais pas quoi pour ouvrir l’encéphale pour te hurler que six heures plus tard je remplis toujours pas les standards d’en-haut parce que j’ai encore explosé partout dans la cuisine tu me feras pas suivre le sens j’en ai rien à foutre des assiettes léchées comme des gorges me soumettre quand même aux perversions et empêcher l’homme derrière moi j’hais ça aussi la rudesse liquéfiée c’est lourd lourd quand ça souffle son haleine dans ta gueule y’a eu une cassure sur la table de l’auditorium j'entends plus un sexe entre les synapses c’est qu’un mythe les échanges j’ai explosé le quota c’pas de ta faute si les fourmis t’ont gardée à manger les morts traînent partout j’reconnais plus les visages j’reconnais plus l’amour automatique le couteau sur le cœur sur le pilote automatique la maison pue jusqu’au vingtième projetée dans les institutions les destructions les explosions les névroses toxiques ça ne vit plus les paroles dans les trajets d’autobus t’as oublié comment aimer t’as complètement oublié c’que ta mère t’a enseigné j’ai oublié d’arroser la plante avant de sortir maman j’ai ma mort sur la conscience.