l’oubli
sans objet
attirant
un instant
les paysages
pour soutenir
pas assez rigides
les fuites
répétées
pas assez solides
les mots
pas de consolation