d'aller la nuit écouter aux murs des Abattoirs du silence (ces foutus hôpitaux) les cris perçants. Michel Merlen

« La gorge nue sous le métal
j'aboie muet
surgit alors
l'homme en blouse blanche
qui prend ma main
mais ne dit pas bonjour.»
1940-2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire