On était en proie on nous avait avertis comme ça l’indiquait dans les gênes la voix de tête était dans notre interface avec une habileté quelconque à pointer du doigt à lever le ton à tout expliquer « Choisis ton côté » elle nous répétait de voir et de lire cette phrase! alors c’est tombé dans la boue qu’on se taisait qu’on s’inquiétait qu’on tournait la peur qu’on bougeait pas d’un pouce on voulait pas que nos yeux brûlent on fixait la parole le chemin la vérité et la brisure de nous avec le reste on était de plus en plus on et elle de plus en plus elle on priait tellement fort que ça bouffait les fenêtres on voulait être dehors Toine et moi mais ça coûte cher du sprint dans les côtes d’être loin et d’ignorer où quand on est enfant qu’on croit pas aux slogans quand on est enfant qu’on fait pas de manif quand on est enfant qu’on dessine pas des pièges quand on est enfant qu’on brasse pas des idées quand on est enfant et faut croire fratello qu’on donnait tjs la mauvaise réponse - de l’amour aveugle énorme énormément et donc sans fin pour maman papa dieu les montagnes les fleuves les hommes et les plus faibles - mais ct perdu tu vois parce que nous ne savions pas que la vie n’était pas au courant de nos rêves d’enfant.